Dictée négociée - 6ème année

Publié le 22 Octobre 2015

La dictée négociée, un bon moyen de travailler l'orthographe.

Mais, qu'est-ce que la dictée négociée ?

La séance commence comme toutes les dictées, le maître dicte un texte aux élèves. Puis, il constitue des petits groupes de 3 à 4 élèves. Par groupes, les élèves confrontent alors leurs productions et se mettent d’accord pour réécrire le texte sur une nouvelle feuille. Ils sont amenés à justifier leurs choix, argumenter en ayant recours aux outils ou à leurs connaissances, expliciter leurs stratégies. Lors de cette phase, il est important de rappeler aux élèves les principes de la négociation : toute proposition d’écriture doit être justifiée, en mobilisant ses connaissances et en les mutualisant.

Pour terminer, une synthèse au tableau est effectuée avec le groupe classe, où l'enseignant valide ou les propositions des différents groupes.

Voici les groupes en train de "négocier" la dictée.
Voici les groupes en train de "négocier" la dictée.Voici les groupes en train de "négocier" la dictée.

Voici les groupes en train de "négocier" la dictée.

Voici les productions des élèves, après négociation.
Voici les productions des élèves, après négociation.

Voici les productions des élèves, après négociation.

Qu'apprennent les élèves lors de la dictée négociée ?

Ces interactions entre élèves, permettent de confronter les représentations et de mutualiser les connaissances pour arriver à de meilleures solutions. Ces interactions permettent aussi d’argumenter les propositions, de justifier les choix et d’expliciter les stratégies, et ces interactions permettent d’optimiser les phénomènes d’attention et de redynamiser une phase qui est très difficile pour les enfants en général, qui est celle de la relecture, la révision du texte. Peu d’élèves savent relire de façon efficace leur dictée. Or c’est le premier objectif de la dictée négociée : revoir et comparer toutes les formes produites : les enfants reviennent sur leur propre production et jettent un regard distancié sur celles des autres. Et comme l’attention est activée, davantage de problèmes sont traités. La dictée négociée réduit significativement le nombre d’erreurs d’étourderie, d’inattention ou les oublis parce que la vigilance est multipliée. Et le traitement de l’erreur est plus efficace puisque l’attention des élèves se focalise sur des problèmes différents en fonction des savoirs acquis. Donc ce qui est travaillé ici d’une manière très précise et inédite, c’est le contrôle, la révision même du texte.

Rédigé par Ecole Alfitra

Publié dans #Classe de 6ème année - CM3, #Français

Repost 0
Commenter cet article