Petite réflexion sur les conséquences de la pression scolaire ...

Publié le 13 Décembre 2015

Petite réflexion sur les conséquences de la pression scolaire ...

Extrait du site www.alfitra.ma :

Des études montrent que le système de notation et de classement sont à l'origine d'une pression scolaire, qui tend à réduire l'efficacité des élèves. Tantôt les notes sont vécues comme une sanction et démotivent les élèves en difficulté, tantôt elles provoquent une indifférence résignée, tantôt elles sont à l'origine de comportements élitistes et d'un esprit de rivalité mesquin, ou encore elles incitent les élèves à la triche et au bachotage.

D’autres modèles éducatifs ont prouvé leur efficacité en desserrant l’étau de l’évaluation constante. À titre d’exemple, en Finlande (le pays en tête des classements internationaux en matière d’éducation) les élèves sont évalués pour la première fois à 9 ans de façon non chiffrée, et commencent à être notés seulement à partir de 11 ans. Quoiqu'il en soit, les notes et les classements sont stigmatisant et enferment les élèves dans des carcans qui les suivent pendant toute leur scolarité et n’apportent en rien les clés d’une possible progression.

C'est pourquoi Al Fitra a décidé d'abandonner les notes et a proscrit les classements au profit de la motivation, l'envie de se dépasser, et met en avant le mérite et l'effort personnel, plutôt que le succès. L'objectif est que la scolarité devienne pour tous les enfants un plaisir, mais également une étape positive de leur construction, de leur épanouissement, qu'ils acquièrent une bonne estime d'eux-mêmes et un rapport sain aux apprentissages.

Al fitra met l'accent sur les apprentissages et leur mise en application à travers la manipulation et met en place un livret de compétences qui suivra l'élève tout au long de sa scolarité. Dans ce livret, il y aura un référentiel de compétences dites « scolaires » et des compétences transversales (savoir écouter l'autre, respecter les règles de vie, savoir argumenter, participer à un débat, travailler en autonomie …)

La confiance en soi ne provient pas seulement des résultats scolaires d’un élève, mais aussi et surtout de la manière dont il perçoit réussites et échecs et des implications qu’il en tire concernant ses capacités d’apprentissage. Ainsi, cette confiance ne dépend pas exclusivement de l’élève, mais également des types de dispositifs pédagogiques mis en place par les enseignants et des messages communiqués par les parents .

Al Fitra remplace donc les bulletins de notes par un livret de compétences qui permet de mesurer les progrès de l'élève par rapport à lui-même et non par rapport aux autres. De plus, l'évaluation des compétences met en avant chaque compétence et non une note globale qui ne permet pas de déchiffrer les réussites et les échecs dans une seule et même matière.

C'est également ce que conseille le Roi dans son discours du 6 août 2012 :


« Nous devons revoir notre approche et les méthodes en vigueur à l'école pour passer d'une logique d'enseignement centrée sur l'enseignant et sa performance et limitée à la transmission des connaissances aux apprenants, à une autre logique fondée sur la réactivité des apprenants et axée sur le renforcement de leurs compétences propres et la possibilité qui leur est donnée de déployer leur créativité et leur inventivité, d'acquérir des savoir-faire. »

Rédigé par Ecole Alfitra

Publié dans #article sur la parentalité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Aliya Z- 6ème 14/12/2015 19:11

Abu Hurayra a rapporté que le Messager d’Allah est passé devant un tas de nourriture et a plongé sa main dedans. Quand il a trouvé que c’était mouillé, il a demandé à son propriétaire, « qu’est-ce que c’est ? » Le marchand a répondu : « La pluie est tombée dessus, Messager d’Allah. Le prophète lui a dit : « Pourquoi ne l’as-tu pas mis sur le dessus pour que cela soit visible. Celui qui triche n’est pas des nôtres. »

Celui qui triche n'est pas des Nôtres (من غشنا فليس منا)